Rohanna Sudlow, jeune talent

« Courir est l’une des choses que je fais le mieux et je ne veux pas gâcher mon talent, raconte Rohanna Sudlow. Beaucoup de gens voudraient l’avoir mais ne l’ont pas. »   La Jamaïcaine de 12 ans est depuis septembre en grade 7 à Hydel High School et, dans une semaine, elle participera aux « vrais Champs ».

La discipline préférée de Rohanna (à droite) est le 300 m. Son record est de 41”81.

Continuer la lecture de « Rohanna Sudlow, jeune talent »

Les Champs, pépinière de talents

Ils ont lieu chaque année lors de la semaine qui précède Pâques et rassemblent plus de 30 000 spectateurs au National Stadium, à Kingston. Les Boys and Girls Championships, plus communément appelés les Champs, sont un événement incontournable de l’athlétisme jamaïcain. Pendant cinq jours, la ferveur du public pousse les jeunes athlètes à se dépasser.

Depuis 1910, Kingston College a remporté les Champs à 31 reprises. Mais Calabar est à quelques victoires d’égaler ce record.

La première édition des Champs s’est déroulée à la fin du mois de juin 1910. A l’époque, la Jamaïque est encore une colonie britannique. L’événement est ainsi inspiré du sport dans les écoles publiques au Royaume-Uni. Uniquement masculin dans un premier temps, il a rapidement gagné en popularité sur l’île. Il semblerait que des Champs féminin aient eu lieu à Kingston en 1914, puis en 1957, mais c’est seulement à partir des années 1960 qu’ils ont été organisés de manière ininterrompue. En 1999, les deux compétitions fusionnent et deviennent les Boys and Girls Championships. Continuer la lecture de « Les Champs, pépinière de talents »

« Le public jamaïcain est très connaisseur »

Gilles Bertrand, photojournaliste.

Photographe et journaliste passionné d’athlétisme, Gilles Bertrand a couvert six Jeux Olympiques et de nombreux championnats du monde et d’Europe. Après avoir réalisé un premier livre soutenu par Puma, « Kenya, les coureurs du siècle », celui qui est aussi organisateur d’événements sportifs s’est concentré sur la Jamaïque. En 2000 et 2001, il a réalisé des séjours répétés de quinze jours à un mois sur l’île donnant lieu à l’ouvrage « Jamaica, l’art du sprint ». Continuer la lecture de « « Le public jamaïcain est très connaisseur » »

« Usain Bolt ne s’est jamais vu comme le sauveur de l’athlétisme »

Alors qu’Usain Bolt vient de renoncer à sa carrière de footballeur près d’un an et demi après avoir pris sa retraite de l’athlétisme, Nicolas Herbelot, grand reporter au journal l’Équipe, revient sur la légende dont il a suivi la carrière.

Nicolas Herbelot, grand reporter à l’Équipe, a publié un ouvrage sur Renaud Lavillenie en 2014 et un sur Usain Bolt en 2017.

Votre ouvrage s’intitule Usain Bolt, le messie malgré lui. Pourquoi avoir choisi ce titre ?

Nicolas Herbelot. D’abord, je trouvais ça joli. Mais on ne peut pas comprendre ce que Bolt a apporté à l’athlétisme sans voir où son sport en était au moment où il a percé. L’athlétisme allait de scandale en scandale, avec des affaires de dopage principalement, mais pas seulement. Et il a été un peu brandi comme un étendard : il y a le dopage oui, mais il y a Bolt ! Il est arrivé comme un messie. Et « malgré lui » parce que c’est seulement à la fin de sa carrière, dans les derniers entretiens, qu’il a admis que l’athlétisme avait besoin de lui. Mais il n’a jamais voulu se positionner en tant que sauveur. Ce terme, ce sont les journalistes qui le lui accollaient. Continuer la lecture de « « Usain Bolt ne s’est jamais vu comme le sauveur de l’athlétisme » »

Sans rois du coaching, pas de rois du sprint

La Jamaïque est aujourd’hui le pays du monde qui compte le plus d’entraîneurs d’athlétisme qualifiés par habitant. Le centre de formation de GC Foster, à Spanish Town, n’y est pas pour rien.  

Le ministère des sports de Trinité-et-Tobago et GC Foster College ont forgé un partenariat cet été. L’établissement jamaïcain leur fournit une assistance technique. Fin juillet, plusieurs membres de GC se sont rendus à Tobago pour trois semaines. Ils ont travaillé avec 25 entraîneurs locaux afin de les guider sur l’éducation physique à l’école primaire notamment.

« Environ 80 % des professeurs d’éducation physique de l’île sont formés ici. Et ce sont les meilleurs », annonce Maurice Wilson d’emblée. Il est depuis un an le directeur de GC Foster, l’une des huit universités pour enseignants qui existent en Jamaïque. Mais l’établissement situé à Spanish Town, la deuxième ville du pays, a la particularité d’être spécialisé dans le sport. Il est à la fois un centre de préparation des sportifs et de formation de coachs. Continuer la lecture de « Sans rois du coaching, pas de rois du sprint »

« Faire du sport, c’est faire quelque chose pour son pays »

Kimar Farquharson est, à 17 ans, le champion national junior du 800 m depuis le 23 juin. Comme de nombreux jeunes athlètes dans son pays, il est très attaché à son établissement dont il défend les couleurs chaque année lors des Champs.

Kimar est scolarisé à Calabar (dont le nom vient d’une ville portuaire au Nigéria), à Kingston, mais il est originaire de Maggotty, dans la paroisse de Saint Elizabeth. Son idole : le Kenyan David Rudisha, recordman du monde du 800 m.

Continuer la lecture de « « Faire du sport, c’est faire quelque chose pour son pays » »

Akeem Bloomfield, nouvelle pépite du sprint jamaïcain

Professionnel depuis le mois de juin grâce à un contrat avec la marque Puma, Akeem Bloomfield s’est imposé sur 200 m au meeting de Londres en juillet. A 21 ans, il est l’un des espoirs du sprint en Jamaïque.

Depuis le mois de juin, Akeem Bloomfield est un contrat avec la marque Puma.

Du haut de ses 1 m 93, le jeune homme impressionne. Akeem Bloomfield est l’un des meilleurs athlètes jamaïcains de sa génération. Il est bientôt 8 heures et il vient de terminer sa séance. Le soleil tape fort sur le stade de l’Université des Indes occidentales, à Kingston. La même piste qu’il y a quelques années, Usain Bolt foulait.

Continuer la lecture de « Akeem Bloomfield, nouvelle pépite du sprint jamaïcain »

« Si nous avions plus de fonds, il y aurait encore plus de records d’athlétisme en Jamaïque »

Warren Blake préside la Jaaa (the Jamaica Athletics Administrative Association), la Fédération jamaïcaine d’athlétisme. En coordonnant les compétitions de l’île, l’organisation vise à promouvoir la pratique de l’athlétisme. Si Usain Bolt a pris sa retraite après les Mondiaux de Londres en 2017, la Jamaïque, elle, continue de vivre au rythme de l’athlétisme.

Warren Blake, président de la Fédération jamaïcaine d’athlétisme, Jaaa (Jamaica Athletics Administrative Association).

Chirurgien orthopédiste de profession, Warren Blake est le président de la Fédération jamaïcaine d’athlétisme depuis 2011. Passionné par les longues distances et ancien coureur de cross-country, le Jamaïcain est impliqué dans la Fédération en tant que médecin bénévole depuis les années 1980. A 64 ans, il est une figure clé de l’athlétisme dans son pays.

Continuer la lecture de « « Si nous avions plus de fonds, il y aurait encore plus de records d’athlétisme en Jamaïque » »